Chemin européen de Saint Colomban

Vers 640, l'hagiographe de Saint Colomban, Jonas de Bobbio, nous a renseignés sur les différents parcours du saint moine, à travers la France, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche, le Liechtenstein et l'Italie. C'est un témoignage important pour identifier le chemin européen de Saint Colomban.
Le chemin européen de Saint Colomban part de Bangor, dans la baie de Belfast (Irlande du Nord) pour arriver à Bobbio, au nord des Apennins, sa dernière fondation monastique où il décéda le 21 novembre 615.
Le chemin a pour vocation de réunir ces deux villes en empruntant l'itinéraire probable du moine Colomban et de ses compagnons avant 590 jusqu'à Luxeuil, où Colomban fonda trois monastères et de poursuivre jusqu'à Bobbio dans les pas du parcours de Colomban après 610.

LE CHEMIN DE SAINT COLOMBAN EN FRANCE

C’est le voyage effectué entre 590 et 610 environ par Colomban et ses 12 compagnons dans la région européenne qui coïncide actuellement avec la France.

CHEMIN DE SAINT COLOMBAN FRANCE

Cette première section du Chemin de Saint Colomban sur le continent européen se déroule principalement dans les plaines et à la campagne. Il part de Saint Coulomb, sur la plage de laquelle en 590 Colomban et ses moines sont arrivés après avoir quitté Bangor et après avoir touché l’actuelle Cornouailles. Le groupe de moines est allé dans les terres à l’est au pied des Vosges, où ils se sont installés pendant une vingtaine d’années. L’itinéraire exact n’est pas connu sauf dans certains lieux répertoriés dans la biographie de Colomban, écrite en 640 et l’itinéraire proposé passe par les points culturels et historiques les plus importants de ce nord de la France.

CHEMIN DE L'EXIL DE SAINT COLOMBAN

Cette partie du chemin retrace l’exil de Saint Colomban et de ses confrères moines irlandais de Luxeuil à Nantes. En 610, ils sont expulsés du monastère de Luxeuil fondé 20 ans plus tôt et sont escortés par des soldats armés le long de la Loire jusqu’à Nantes où ils reçoivent l’ordre de la reine Brunehilde de les embarquer sur un navire à destination de l’Irlande. Une fois arrivés au port de Nantes, l’escouade de moines, à peine à bord, a réussi à se libérer et ils ont entamé un incroyable voyage en suivant les grands fleuves, et touchant des villes importantes comme Rennes, Rouen. , Paris, Reims et Metz. L’itinéraire se poursuit en territoire français sur un tronçon de 209 km traversant l’Alsace du nord au sud en suivant principalement les voies de communication fluviales du Rhin et de ses canaux.